lundi 21 novembre 2016

L'EFT



Salut tout le monde !
 Ça fait un moment que je voulais écrire cet article mais le temps passe, cours, file à une allure folle et nous rattrape. Entre les cours, le mémoire, la recherche de stage, les exposés, dès que j'ai un petit moment j'en profite pour me détendre.
Mais enfin je me mets à vous écrire ce post. Je voulais donc vous parler de l'EFT (Emotional Freedom Technique).

En septembre j'étais au bord du gouffre et je ne savais pas comment j'allais arriver à me remettre sur pied. Puis j'ai décidé qu'il fallait prendre les problèmes un à un. Ça faisait un moment que je voulais faire de l'hypnose pour la conduite. Ça va faire trois ans que j'ai mon permis et bien que j'ai totalement conscience que je sais conduire et qu'il ne met jamais rien arrivée, j'avais peur de prendre le volant, sans personne avec moi en voiture. Ce qui paraît complètement stupide puisque le passager n'a aucune pédale et ne peut pas réagir en cas de problème. Mais avoir quelqu'un à mes côtés me rassurait, c'est une présence, ça détent, on se sent moins seul. Et le problème c'est que dès que je me retrouvais seule bah je devais prendre le bus, voir le train en fonction des destinations. En pleine reconstruction de ma vie, je me suis dit, bon là faut arrêter, il faut que tu sois capable d'aller où tu veux en voiture, si t'as un entretien pour un stage, si tu dois partir pour les études, il faut dépasser cette peur irrationnelle.
J'ai donc appelé l'association l'ARCHE qui a un pôle sur Paris et un pôle sur Nice. Malheureusement tous les praticiens sur Nice etaient complet, on m'a donc envoyé vers deux autres personnes et finalement une ne travaillait plus sur Nice. Donc finalement le choix n'a pas été cornélien.
J'explique mon problème, elle me dit qu'elle utilise plusieurs méthodes et qu'on ne peut pas déterminer à l'avance le nombre de séances dont on aura besoin.
J'arrive ainsi à la première séance, naïve, la fleur au bout du fusil, pensant passer une petite séance tranquille à faire de l'hypnose ericksonienne et le problème résolu. Mais je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait suivre.
Pour commencer elle utilise la technique de l'EFT, et finalement c'est sa méthode principale. Mais qu'est-ce que l'EFT ? Moi non  plus je ne connaissais pas jusqu'à cette séance. C'est une méthode qui utilise des points centraux du corps. On fait une boucle en se tapant sur la tête, l’œil, la joue, la bouche, les doigts, les côtes, le thorax. Oui bon comme ça, ça semble bizarre je vous l'accorde. Mais c'est une boucle rythmée. Pendant qu'on fait cette boucle, on répète une phrase, mais on ne la répète que si on la considère comme vraie. Exemple je répète "J'ai peur d'être seule en voiture" tout en se tapotant sur la tête, l’œil... Au fur et mesure les phrases évoluent. Par exemple de cette phrase on va passer à "j'ai pas confiance au volant" puis "je me sens nulle" puis "j'ai l'impression de savoir rien faire" etc. Donc on continue la boucle avec l'évolution des phrases, n'oublions pas qu'on ne répète que si on est d'accord, si ce n'est pas le cas elle modifie la phrase jusqu'à ce qu'on la trouve juste. Donc on continue et puis on se rend compte que dans l'évolution de la phrase, ça part beaucoup plus loin que le problème de départ, et ça peut paraître sans connexion aucune. Parce que finalement le problème énoncé n'est pas le problème principal, ce n'est qu'un maillon de la chaîne qui est connecté à d'autres maillons et qui emprisonnent le problème. Ainsi le but c'est de faire partir les maillons un à un jusqu'à arriver au nœud central. Pour en revenir à la séance, c'est parti assez loin, il y avait  des choses dont je n'avais même pas conscience qui se sont révélées. Mais le plus surprenant c'est la réaction du corps. Pour ma part ça a été assez violent, d'un coup sans m'y préparer  mon souffle se coupe, je n'arrive pas à respirer tellement je suis prise dans un flot de pleurs intenses et violents qui ne voulaient plus rien laisser passer. Bien évidemment à ce moment là elle arrête, elle te fait lever et reprendre ton souffle et ton calme. Une fois prête, on reprend la boucle, ça va tranquillement, puis la seconde crise, souffle coupé, comme très rarement ça a pu m'arriver dans ma vie. 
Vers la fin de la séance elle fait de l'hypnose ericksonienne qui est une méthode douce, je pense que c'est plus pour apaiser et qu'on se recentre, qu'on se retrouve comme unité à part entière et qu'on recolle les morceaux que l'on sent s'être brisé avec la vie.
En bref, j'ai effectué trois séances où on a brassé un grand nombre de sujets, et comme je vous dit, des choses qui semblent sans rapport, des choses que vous pensez avoir dépassées, dont on n'a pas forcément conscience, et qui pourtant vous pourrissent de l'intérieur. Ça m'a permis d'expulser un grand nombre de cchose. Et finalement le problème n'était pas tant d'être seule en voiture, mais d'être seule en général, mais bon ce n'était qu'une partie infime de tout ce qui est sorti et de ce que j'ai évacué. Après les séances je me sentais plus apaisée et sereine, certaines personnes autour de moi l'on senti avant que je puisse prononcer ces mots.
La question que l'on pourrait maintenant se poser est "mais est-ce que maintenant je parviens à conduire seule ? ". Alors j'ai commencé par un trajet simple pas très long et que je connais très bien et à ma grande surprise je me suis vite détendue et je me suis sentie à l'aise. Je n'ai pas pu continuer l'exercice puisque quelques jours après, sans m'y attendre j'ai du monter à Paris. Bien évidemment il est impensable de conduire à Paris, le métro est la meilleure solution, et puis je n'ai pas les moyens de m'acheter une voiture. Donc maintenant je sais que j'en suis capable, c'est surtout une question de confiance en soi maintenant et bon quand j'aurai ma voiture j'achèterai automatiquement un GPS comme ça je seraism plus détendue pour les trajets que je ne connais pas. Et maintenant, je me retrouve finalement en plein dans la problématique "être seule" puisque pour le coup je le suis quand même beaucoup ici...

La conclusion de cette histoire c'est que je vous recommande vivement d'essayer, peu importe le problème (stress, deuil, manque de confiance en soi, régler un problème particulier...). C'est assez bluffant et on en ressort grandi de tout ce qu'on apprend sur nous-même et de ce qu'on peut mettre en place par la suite.
Pour les gens de Nice, si vous êtes intéressés, je peux vous donner les coordonnées de la thérapeute que j'ai vu. Moi je vous dit, foncez !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire