samedi 20 mai 2017

Entre deux mondes


Bonjour tout le monde, me revoilà !
Après quelques mois d'absence, j'ai décidé de revenir. Je me demandais si je devais supprimer ce blog ou le continuer. Je vais être diplômée dans un mois, va alors commencer la recherche de boulot et à ce moment-là je me dis "Si les recruteurs fouinent sur moi sur internet, que vont-ils trouver ? Est-ce que j'ai envie qu'ils puissent tomber sur ce blog ? Est-ce que cela pourrait nuire à ma crédibilité de psychologue ?". Soyons honnête, lorsqu'on n'est pas blogueuse professionnelle c'est parfois pas facile d'assumer. Au début on se demande si ça va intéresser quelqu'un, si ce que l'on propose est bien, si on ne se moque pas. Parce qu'aujourd'hui, avec tout ce qu'on peut trouver, peu importe le média, la moquerie et les cancans vont vite, d'autant plus lorsqu'on a un boulot à côté. 

Il est parfois difficile de faire une distinction entre vie personnelle et vie virtuelle avec tous les réseaux sociaux. Je me suis posée la question, parce que si des patients sont amenés à taper mon nom pour avoir des coordonnés, des renseignements, ils peuvent finalement trouver pleins de choses sur moi qui peut, à mon sens, déséquilibrer la relation psy-patient. Si on tombe sur ce blog, avec les photos de la rubrique "look", qu'est-ce que ça peut provoquer pour la crédibilité ? Puis entre facebook, instagram, google + et j'en passe, toute notre vie peut être mise à nue. Aujourd'hui tout passe par ces réseaux sociaux, il n'y a alors plus de barrière entre la réalité et le virtuel, et quand on réfléchit bien à la question ça peut être déstabilisant. La question est alors de savoir ce que l'on peut laisser filtrer et ce qu'il faut vraiment bloquer. C'était alors la question pour ce blog.

Pendant que j'avais ce dilemme en tête, mon esprit continuait à avoir des idées d'articles et de mise en page. A partir de là, c'est que finalement j'avais envie de continuer de bloguer. Puis finalement, je me suis rendue compte que ça faisait partie de moi, écrire, partager. J'ai commencé ado avec les premiers skyblog, et bien que j'ai changé mainte fois de blog, de plateforme parce que j'en avais marre d'en tenir un, j'y suis toujours revenu, avec un autre compte, de nouvelles idées, d'autres manières de présenter les choses.Finalement écrire c'est mon exutoire, c'est ce qui me vide la tête et le cœur, c'est ce qui fait ma personnalité. Les échanges avec d'autres blogueuses non professionnelles m'ont redonné l'impulsion, de par leurs expériences et leurs conseils pour bien dissocier vie perso et virtuelle afin que cela n'entache pas mon boulot. Je les remercie, parce que dans le flux d'internet, il est parfois difficile de s'y retrouver, et le soutien ne peut être que porteur de confiance. Et je vous remercie vous, que vous soyez trente, quarante ou cent, parce que sans lecteurs, ce blog n'a pas d'utilité.

Finalement, à travers cette réflexion, j'ai envie de vous dire de faire ce que vous aimez vraiment, ce qui vous fait bien sentir. Oublions le regard et le jugement des autres. C'est sous notre propre regard que nous devrions choisir ce que l'on veut et doit faire, parce qu'il n'y a que nous même qui pouvons donner du sens à notre vie. Alors ne restons pas dans cases, des catégories déterminées par la société, sans oser faire autre chose à côté. Ma mère en est l'exemple parfait, après des années à travailler dans un seul domaine, elle compte aujourd'hui trois activités professionnelles qui n'ont absolument rien à voir les unes des autres. Lorsqu'on a plusieurs chapeaux sous la main, il est dommage de n'en porter qu'un, autant tous les mettre au grès de notre humeur. "Bonjour, je m'appelle Sophie, je suis psychologue." J'ai envie de dire non à cette présentation, parce que mon métier ne me définit pas. "Bonjour, je m'appelle Sophie, je suis psychologue et blogueuse. Je me suis longtemps demandé si ouvrir mon salon de thé me suffirait, parce que j'adore la pâtisserie. Aujourd'hui je songe à reprendre des cours de théâtre, et sait-on jamais, pourquoi pas proposer d'animer des cours pour les enfants une fois par semaine."

J'ai envie de vous retourner la question. Si vous pouviez faire plusieurs boulots, lesquels ce serait ? Quels sont vos projet ? Comment vous présenteriez-vous ?


Ps : Je remercie ma Charlie d'accepter de reprendre du service pour me faire ces supers dessins.

5 commentaires:

  1. Un article qui a du sens, et on espère que tu puisses accomplir et réussir tout ce que tu entreprendras ☺
    (ps: c'est toujours un plaisir ♥)

    RépondreSupprimer
  2. Je viens du groupe Facebook, c'est chouette que tu aies décidé de te re-lancer. Il y a tellement de choses que j'aimerais faire, caviste, donner des cours de cuisine, ouvrir un gîte, apprendre à créer des infusions...

    RépondreSupprimer
  3. J'adore cet article Sophie ! Je suis content que tu sois revenue ! :)
    J'aimerais grave rejouer dans un groupe de musique, travailler dans la zoologie ! Et j'aime aussi passer mon temps à écrire des articles sur mon blog :)

    RépondreSupprimer
  4. Très bon article, toutes tes questions sont légitimes. Selon le boulot que l'on fait, il est vrai que tenir un blog n'est pas si naturel que ça! Et tu as raison d'aller contre ces boites dans lesquelles on veut nous s'enfermer (ou on s'enferme soi-même). Personnellement, je suis fonctionnaire et je suis à mille lieu de l'unique boulot que j'aimerais faire : illustratrice! D’où la création de mon blog, ma bulle d'air ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Bravo Sophie ! D'ailleurs Sophie j'aimerai beaucoup faire du théâtre donc si connais des endroits ou es cours sont sympa je suis preneuse bisous

    RépondreSupprimer